Ateliers à destination des collèges, lycées, corps enseignant, professionnels du travail social et des entreprises.
 

 A travers ces ateliers, modulables selon les besoins, nous visons ces objectifs :

 

- Aborder par paliers la différence entre stéréotype, préjugé et discrimination afin de comprendre en quoi les discriminations reposent bien souvent sur des préjugés, eux-mêmes alimentés par des stéréotypes, des clichés ou des lieux communs ;

 

- Examiner la nature des préjugés sexistes et de genre, notamment à travers l’instrumentation qu’en font la publicité et les médias et prendre en considération les évolutions sociales qui ont permis l’émancipation des femmes et qui visent aujourd’hui l’égalité hommes/femmes au plan culturel, social et professionnel ;

 

- Faire comprendre en quoi les stéréotypes sexistes peuvent prédéfinir des rôles dès le plus jeune âge, influencer le choix ultérieur du métier, conduire à des discriminations (y compris par des mécanismes d’autocensure inconscients) : différenciation à travers les jouets, les interactions sociales, spécifications des rôles présumés de l’homme et de la femme ;

 

- Informer concrètement sur les discriminations : qu’est-ce qu’une discrimination, d’un point de vue historique et juridique, la loi et les critères, les sanctions, les pratiques de lutte contre les discriminations.

 

- Doter les participant(e)s d’une meilleure compréhension des mécanismes discriminatoires, de l’égalité femmes/hommes et de ses enjeux dans la société actuelle en stimulant le débat, les échanges et la parole.

 

- Stimuler les participant(e)s à adopter une attitude résolutive face aux difficultés qu’ils peuvent rencontrer et non défaitiste ou victimaire, en leur montrant les initiatives en termes de lutte contre les discriminations, pour l’égalité femmes/hommes et les dispositifs mis en place au sein des entreprises en faveur d’un accès égalitaire à l’emploi.

 

- Inciter les jeunes à adopter une posture de dialogue positif lors d’un entretien de stage ou pour des futurs entretiens d’embauche, que cela concerne le code vestimentaire, la mise en valeur de leurs compétences ou la réaction appropriée à adopter face à des questions potentiellement discriminantes. Face à une question qui peut paraître discriminatoire il s’agit aussi de comprendre ce que cherche à savoir l’employeur du candidat.

 

Les ateliers sont prévus pour se dérouler de manière modulable entre une et deux heures selon la demande. Ils sont animés par deux intervenants de notre association.

 

Nous veillons à animer les ateliers d’une manière très interactive afin de susciter la prise de parole sans tabous, ni freins ou inhibition et il est à noter que l’utilisation de courtes vidéos, parfois humoristiques, facilite énormément les échanges, les réactions et les prises de paroles.

 

Nous ne donnons au départ aucune définition, nous construisons collectivement la réflexion à partir de la parole des participant(e)s, de leurs réactions et vécu en leur posant des questions, en leur demandant d’exprimer librement toute idée, image, association d’idée, situations que leur suggère le vocable de préjugé, stéréotype, discriminations.

 

La parole singulière de chacun rencontre l’écoute collective pour échanger et évoluer vers la déconstruction des préjugés (surtout sexistes) et la compréhension des discriminations et des enjeux de l’égalité femmes/hommes.

 

N’hésitez pas à nous contacter afin de recevoir nos fiches pédagogiques : chaos@lesperipheriques.org

 

Deux cycles d’ateliers sont en cours à Paris dans les collèges avec le soutien de la Marie de Paris (dispositif Collèges pour l’égalité) et en Ile-de-France dans les collèges, lycées, centre sociaux avec le soutien du Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET).